Projet Rés-Alliance

Adaptation des communautés de la rivière Bonaventure face aux changements hydroclimatiques

Les changements climatiques ne se résument pas au réchauffement de l’atmosphère. Ils ont également des impacts sur les débits d’eau des rivières, dont les modifications résultant de l'altération du climat sont nommés changements hyrdoclimatiques. La Rés-Alliance vise à créer une communauté de pratiques à l'échelle du Québec réunissant plusieurs communautés affectées par les changements hydroclimatiques afin de favoriser les échanges de connaissances et de pratiques. La communauté de la rivière Bonaventure est l’une de celles visées par le projet. La Ville de Bonaventure et les municipalités de Saint-Alphonse et de Saint-Elzéar sont impliquées dans le projet.

Depuis quelques années, les communautés vivant près de la rivière Bonaventure sont confrontées à de nouvelles réalités résultant des changements du climat : précipitations plus intenses et plus fréquentes, crues printanières hâtives, étiages en dehors des périodes habituelles, etc. Parce qu’elles entraînent des modifications importantes au régime hydrologique de la rivière, ces nouvelles réalités exigent de disposer d’une bonne planification stratégique, des meilleures connaissances scientifiques et de méthodes novatrices pour y faire face autant pour le milieu municipal que pour les industries. De même, les épisodes d’inondations vécus actuellement et ceux appréhendés dans le futur ont des impacts psychosociaux non négligeables (inquiétudes, anxiété) sur les résidants riverains. C’est dans ce contexte que s’insère le projet Rés-Alliance.

Le dépliant de présentation du projet Rés-Alliance (février 2017) décrit les différentes étapes du projet. À l’échelle provinciale, le projet est coordonné par le Regroupement des organismes de bassins versants du Québec (ROBVQ) et, à l’échelle locale, par le Conseil de l’Eau Gaspésie Sud (CEGS).

Une des premières étapes du projet a été la réalisation du portrait de la problématique d'inondations sur la rivière Bonaventure, finalisé en octobre 2018.  Le diagnostic de la problématique d'inondation et d'étiage sur la rivière Bonaventure permet quant à lui d'identifier et définir les risques réels et potentiels, ainsi que d'évaluer les vulnérabilités actuelles et futures du système (sommaire préliminaire du diagnostic).

Un plan d'adaptation sera élaboré d'ici 2019 afin de faire face aux risques identifiés.